Somatothérapie


Se relaxer amène un relâchement, une détente qui agit sur le corps au niveau des tensions musculaires ou articulaires, de la respiration, de la posture. Cette détente agit également sur l'esprit en apportant calme, apaisement des pensées et conscience du corps améliorée.

Cela contribue à diminuer le stress, améliorer la santé (circulation sanguine, digestion, fonctionnement des organes, facilitation de l'élimination des toxines) et aussi permet une conscience psychocorporelle plus éveillée. 

Les exercices de relâchement ou étirement, mais aussi le toucher et le massage de bien-être sont des bons moyens d'accès à ces bienfaits. Attention, il ne s’agit pas ici des massages effectués par les masseurs-kinésithérapeutes : Tous les exercices de relaxation et massages du cabinet, et abordés ici, n'ont aucun but thérapeutique et ne sont en aucun cas liés à des soins médicaux ou massages de kinésithérapie, tels que définis par l'article R4321-3 du code de la santé publique (dispositions réglementaires : décret n°2004-802 du 29 juillet 2004 - J.O. du 8 août 2004). Il ne s'agit pas non plus de ceux pratiqués dans les instituts de beauté souvent intitulé modelages corporels, ni des massages-caresses, parfois préludes à des activités sexuelles. Ce propos concerne les massages de bien-être sur table (plus adaptés à la souplesse des occidentaux), ou parfois au sol, le plus souvent à l’huile, tels que le massage californien et ses nombreux dérivés qui se rattachent à la famille des massages psychocorporels


L
e massage californien, développé par Margaret ELKE, est apparu dans les années 70, au début des groupes de thérapie et expérimentations des chercheurs de l'institut ESALEN en Californie qui participèrent aux développement de différentes formes de thérapies et techniques corporelles qui mettent l’accent sur le développement du potentiel humain, l’expression des sentiments et des émotions. 

Le Toucher et le massage ont presque systématiquement un effet sur ce que Reich appelle la cuirasse caractérielle. Cette cuirasse qui se manifeste par des tensions musculaires notamment est en lien avec l'ensemble du corps et en reflet avec la "psychologie" de la personne. Et l'un des bienfaits apportés consiste en ce qu'on appelle un « dé-cuirassement », ou plus exactement un assouplissement de cette cuirasse caractérielle corporelle et psychologique. 

Le massage effectué par le thérapeute améliore la circulation de l’énergie et desserre la cuirasse. Une méthode consiste à la masser avec douceur et profondeur pour l'assouplir, l'adoucir, la caresser, la soigner. Ainsi, cette thérapie va dissoudre la cuirasse en douceur. Elle fait prendre conscience au client de ses limites ou blocages physiques, fait revenir à la conscience des souvenirs ou pensées, ressentir des émotions, plaisirs ou douleurs liés à des points du corps. Il reste important que la verbalisation qui a lieu lui permette de comprendre à quoi ils se rapportent, néanmoins, comme la personne apprécie l’état d’être résultant du massage qu’elle en retrouve et adopte des aspects sans avoir besoin de verbalisation. 

Un état d'être nouveau vient remplacer l'état ancien, l'attitude générale du corps change, et le mental s'ouvre lui aussi au changement. L'expérimentation de cet état plus adapté à « l'ici et maintenant » apporte des bénéfices appréciables

Tous ces apports participent au cheminement de la personne vers l’autonomie.

La somatothérapie peut-être intégrée dans une psychothérapie (voir modalités dans la page psychothérapie), ou être pratiquée de manière exclusive. Dans ce dernier cas, la durée des séances peut-être habituelement de une heure ou une heure trente.